Avertir le modérateur

  • Ibrahim nous a tuer ! (sic)

    Je lis parfois des choses qui me mettent en colère (une colère saine, bien sûr). Lisez cet article ci-dessous.

    Des peintures préhistoriques africaines graffitées par des soldats de l'ONU. Et cet énergumène qui grave son nom et son numéro de portable sur une peinture rupestre de girafe, datant de plusieurs milliers d'années, qui avait résisté aux intempéries des siècles et des siècles. Soldat de l'ONU ou quel que soit son occupation, Ibrahim nous a tous tuer (sic) un peu plus en vandalisant une partie de l'histoire de notre humanité. Car ce sont des traces qui disparaissent à jamais, au même titre que les bouddhas explosés par les talibans. Ibrahim, tu es un gros con pour des siècles et des siècles !






  • Un serial killer à chaque coin de rue

    Dans quel monde vivons-nous ? Regardez France2 et vous croirez vivre dans une société peuplée de serial killers. Laisserez-vous vos enfants sortir dans la rue ?

    Que ce soit au JT où le procès Fourniret relaté chaque jour fait froid dans le dos.

    Que ce soit dans les séries télévisées (américaines en tête) genre FBI : encore hier, un serial killer coupable de 10 meurtres.

    Que ce soit dans l'émission de Delahousse : refaisons le procès (ou un titre dans ce genre). Mensuel (ou hebdo) consacré systématiquement à un tueur en série (parfois vieux de plusieurs dizaines d'années).

    Est-ce bien raisonnable ? La proportion de serial killers dans nos sociétés (à cet instant) a t'il quelque chose à voir avec leur surreprésentation sur nos écrans (télé, ciné) ? En plus d'être sordide, cela fausse l'idée qu'on a de notre société soi-disant ultra-violente. Je peux ici rassurer mes lecteurs : 99.9% de vous n'approcheront jamais un serial killer de leur vie !

    Evidemment, avec une telle pression psychologique, demandez aux français, par sondage, si ils sont pour ou contre l'enfermement préventif de condamnés ayant purgé leur peine ...

  • Encore une prise d'otages !

    Oui, tout ceci n'est ni plus ni moins qu'une prise d'otages à l'échelle planétaire. On avait tous cru que donner les JO à la Chine permettrait à ce pays de rentrer dans le concert des nations civilisées et démocratiques. Plutôt que l'embargo, le boycott ou l'affrontement frontal, l'idée était plutôt originale : allez, on vous donne une chance, c'est un gage de confiance, vous allez progresser et le monde sera meilleur !

    Oui mais voilà, la Chine nous montre son vrai visage et se comporte désormais comme un véritable preneur d'otages : et les otages sont le CIO, les sportifs, les pays invités, les téléspectateurs.

    Car la Chine, organisatrice des JO et puissance mondiale dont un éternuement fait vaciller l'économie de tous ses pays-clients-fournisseurs est plus forte que tout le monde. Et elle le prouve en imposant ses règles, que ce soit sur la gestion hasardeuse de la flamme olympique, de la gestion autoritaire des droits d'entrée sur son sol (elle choisit le public de ses JO), de la gestion des moindres discours du CIO ou des athlètes (cf l'histoire du pauvre badge "pour un monde meilleur"), la gestion de toutes informations qui circuleront (presse, internet, ...) et au delà, son interprétation des lois du commerce international et sur les brevets (pays de la copie). Voila pour ce que l'on sait. Quant à ce que l'on ne sait pas ...

    Moralité : la Chine, c'est plus fort que toi !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu