Avertir le modérateur

  • Villes riches, villes pauvres

    Voila plusieurs JT où l'on montre à l'occasion des élections municipales que certaines villes sont particulièrement gâtées financièrement. Grâce à la taxe professionnelle qu'elles touchent. On a eu comme exemple Montreuil, Puteaux, ... qui bénéficient de l'argent de tant de sociétés installées à la Défense. On a vu quelques petits villages sur lesquels l'aéroport de Roissy est installé. Ces communes cumulent les millions d'euros qu'elles ne savent visiblement plus comment dépenser après avoir installé des trottoirs en granit partout.

    Le ratio budget/habitant est astronomique voire indécent. On pourrait légitimement poser la question d'une redistribution plus juste de cette taxe professionnelle.

  • Panafieu : tocard au féminin

    Il n'y a pas, à ma connaissance, de féminin au mot "tocard". Terme "gentil" selon Mme de Panafieu et en aucun cas une injure. Dont acte. Mme Panafieu, vous êtes, à mes yeux, un tocard (je ne dirai pas une tocarde car vous êtes farouchement contre la féminisation des mots, Mme le député). Le degré zéro de la politique. Sans vous injurier, bien sûr. C'est juste gentil.

    Est-ce la panique à la lecture des sondages qui donnent 15 points d'avance à M. Delanoë (sauf le Parisien qui en Une soutenait encore il y a deux jours que tout se resserrait) ? Ou bien est-ce votre façon de parler habituellement, sans classe ? Bien sûr, c'est moins grave que le "salope" de Devidjian ou le "charognards" de Rama Yade mais tout de même, ça ne relève pas tellement le niveau ...

    maj du 25/02 : et NS non plus avec son "pauvre con, casse toi". mais on ne dit pas à quelqu'un "te me salis". au niveau irrespect : 1 partout.

  • SFR au sommet

    SFR au sommet, oui, mais au sommet de l'incompétence.

    J'ai relaté dans un précédent billet que le Service Client était en dessous de tout, au téléphone. On m'impose une option que je n'ai pas demandée. On m'impose une durée d'engagement alors que l'offre que j'ai choisie est "sans engagement" et c'est vraiment écrit partout, dans leur pub et dans leurs mentions légales. Mais non, le service client par trois fois au téléphone me pipeaute et pire, me raccroche une fois au nez.

    Donc recommandé avec accusé de réception. 6€ :-(

    3 semaines plus tard : la réponse.

    Et cette réponse ne vaut vraiment pas les 6 euros que j'ai dû dépenser pour ce recommandé.

    Je demandais le remboursement de l'option et la rectification de ma durée d'engagement ? On me répond quoi ? On vous modifie votre forfait et on dit qu'on va me mettre ... celui que j'ai déjà. Et c'est tout.

    Toutes mes félicitations à M. Delamarre, directeur du Service Client. Grâce à Dieu, il ne dirige pas des traders car je ne donnerais pas cher de SFR ... Mas dèjà là, beau travail. Quel service !!!

    Et puisqu'il le faut (je préviens les personnes qui font la veille sur le Net, chez SFR et qui lisent ma prose), je porterai plainte dès que possible auprès du juge de proximité ainsi qu'auprès de la DGCCRF (repression des fraudes). Par principe. Je ne me laisserai pas voler impunément. 

    maj du 11/02 : les choses s'arrangeraient-elles ? ce matin, 1 mois plus tard, j'ai enfin l'option pour laquelle j'avais choisi SFR. Et j'appelle le SC une nouvelle fois et on m'explique (enfin quelqu'un de poli et serviable !) que la modification sur mon forfait (cf le courrier que j'avais reçu et trouvé idiot) répondait en fait à ma demande car je passe sur un plan tarifaire "sans engagement". bonne nouvelle ! Dommage que le courrier n'ait pas donné cette explication, cela aurait été tellement plus simple.

    Je n'ai pas insisté sur le coût de la mauvaise option et de son "hors forfait".

    maj du 29/02 : incroyable, j'ai même été remboursé de l'option à 5€. Alleluia !

  • J'ai vu un acte de barbarie hier

    Oui, hier, j'ai vu un acte de barbarie. De mes propres yeux.

    Et je dois avouer que j'en vois relativement souvent. A tel point que ça en devient banal.

    On a ôté les yeux de la tête à un homme, devant mes yeux. Et de beaucoup d'autres.

    C'était hier sur France2. Et je pense que nous étions quelques millions, insouciants, dans nos canapés, à avoir eu cette vision quotidienne d'un acte de barbarie quelconque, d'un meurtre quotidien, d'un viol banal, que sais-je encore.

    Sauf qu'hier, mon cerveau libre s'est réveillé et a pensé : mais bordel, c'est quoi cette merde ?! Pourquoi faut-il supporter de telles images ? C'est quoi ce programme télé qui nous habitue chaque soir au plus sordide ? Alors que dans la vraie vie, bien peu de gens verront ce genre d'événements pour de vrai et c'est tant mieux ! Alors que les serial killers sont à compter sur les doigts de la main ... Non, à la télé, ils sont majoritaires. Ils prennent nos écrans en otage tous les soirs. Et on s'habitue de lassitude.

    Pitié, zappons.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu